Sérigraphie, 1968, Presses de la Sorbonne

Éduquer aux médias d’actualité en contexte de défiance – 10 novembre 2023 – INSPé Aix-en-Provence 9h-16h30

Journalisme et médias d’actualité à l’ère des géants du web et des réseaux socionumériques

Sérigraphie, 1968, Presses de la Sorbonne
Sérigraphie, 1968, Paris, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b90183804

Les chiffres ne manquent pas pour quantifier et rendre compte de la défiance des Françaises et des Français à l’égard des médias d’actualité et des journalistes. Ces représentations ambivalentes tendent à surévaluer la capacité des médias d’actualité (radio, télévision, médias en ligne) à « faire l’opinion » tout en les accusant d’être inféodés aux représentants politiques ou aux grandes fortunes, et de diffuser des informations peu fiables. Face à ces raccourcis hâtifs, l’éducation aux médias et à l’information (EMI) est bien souvent mobilisée dans une perspective défensive, comme un moyen d’affirmer les valeurs démocratiques dont les principes garantissent aux citoyennes et citoyens leur droit d’accéder à l’information et défendent une information libre et indépendante. Mais l’EMI doit aussi être le lieu d’une réflexion critique visant à l’émancipation des individus en leur donnant les moyens de se positionner face à des débats démocratiques complexes, que l’on pense à la liberté d’informer ou aux enjeux économiques liés à la plateformisation du web.  Dans cette perspective, les recherches en sociologie des médias et en sciences de l’information et de la communication permettent de mieux comprendre la fabrique de l’information d’actualité dans un secteur transformé par l’essor des réseaux socionumériques et la banalisation des outils d’écriture automatisée, tout en mettant en exergue l’évolution des pratiques informationnelles.

Organisée dans le cadre de la formation des étudiantes et des étudiants de master MEEF de l’INSPé (parcours CPE, lycée professionnel option Lettres-Langues-Histoire, et professeur documentaliste), cette journée apporte des clefs de compréhension concernant les conditions de production et de diffusion de l’information d’actualité, tout en proposant des pistes de mise en œuvre de séances en éducation aux médias et à l’information à travers des ateliers fondés sur une pédagogie active.  

Les conférences du matin associent la restitution des recherches d’Aurélie Aubert concernant le média Brut, l’expérience du journaliste Thomas Schnell, et l’expertise d’Elsie Russier sur le rôle du réseau national du CLEMI dans la mise en œuvre de l’EMI en établissement scolaire. 

INSPé Aix-en-Provence, 2 av. Jules Isaac, 13090 Aix-en-Provence
Salle de conférences

En présentiel, matinée ouverte sur inscription individuelle aux formatrices, formateurs et partenaires éducatifs de l’INSPé : https://evento.renater.fr/survey/inscription-journee-…-vbw1mhbk 

L’après-midi est réservée aux étudiant.e.s des parcours CPE, PLP Lettres-Histoire & Lettres-Langues, Documentation


Vendredi 10 novembre 9h-16h30
Une journée organisée dans le cadre des enseignements de master MEEF à l’INSPé, au sein du cycle citoyenneté numérique et EMI (AMPIRIC, TELEMMe) par Véronique Augé, Sophie Gebeil, Fabrice Barth, Baptiste Laventure Darival

Programme

9h-9h30 :  Introduction et ouverture de la journée 

Pascale Brandt-Pomarès, Professeure des Universités, Directrice de l’INSPé d’Aix-Marseille, Vice-Présidente déléguée CIPE

Sophie Gebeil – Maître de conférences à l’INSPé et au laboratoire TELEMME

Véronique Augé – Enseignante à l’INSPé, Responsable du parcours Professeur Documentaliste au sein du master MEEF 

Fabrice Barth, Enseignant à l’INSPé, Chargé de mission sur le numérique pédagogique 

9h30 -10h15 :  Journalisme, vidéos et réseaux sociaux : une information brute ? 

Aurélie Aubert

Les capsules vidéos d’information circulant via les réseaux sociaux numériques, sur le modèle de Brut, sont devenues un modèle pour les médias d’information traditionnels à la recherche du public jeune. Or, la diffusion de ces vidéos est déterminée par les algorithmes des plateformes de réseaux sociaux et s’appuie donc sur les contraintes imposées par les géants du numérique. 

Cette intervention tentera d’éclairer les conditions de fabrication de ces nouveaux formats, le rôle des GAFA dans ce processus et le travail des journalistes dans ces rédactions afin de relativiser et remettre en contexte la promesse d’une information « brute » qui serait dénuée de toute médiation.

Professeure en Sciences de l’information et de la communication,  Institut de la communication et des médias – Université Sorbonne Nouvelle. Ses recherches portent sur les mutations de l’information et du journalisme avec le numérique. 

10h45-11h15 : Thomas Schell – « À qui appartiennent les médias ? Audiences, lignes éditoriales et journalistes »

Cette intervention propose une initiation à la production de l’information en France en 2023. Elle présente, de l’intérieur, les mécaniques du journalisme et du fonctionnement des médias généralistes. Elle reviendra également sur la méthodologie journalistique et le traitement de l’actualité, prélude à l’organisation des rédactions des principales chaînes de radio et de télévision nationales.

Thomas Schnell, journaliste-présentateur radio et télévision à Paris (RMC, Europe 1) et reporter. Il anime aussi des interventions en EMI en collaboration avec des enseignants, au lycée Vauvenargues (Aix-en-Provence) et à la Sorbonne (radio).

11h15-11h45 : Elsie Russier – « Le CLEMI, un réseau national pour éduquer aux médias et à l’information »

Quels sont les enjeux actuels de l’EMI et comment y répondre ? Avec quels apports didactiques et pédagogiques ? Comment prendre en compte les pratiques informationnelles juvéniles ? Quelles ressources et actions éducatives du CLEMI peuvent contribuer au développement de l’EMI dans les classes ?

Elsie Russier, responsable du pôle Labo Formation du CLEMI national – Paris sur Didactique de l’EMI. 

11h45-12h15 : Discussion avec la salle

12h15-14h : Déjeuner libre

Après-midi – Ateliers réservés aux étudiantes et aux étudiants 

Inspé – site d’Aix-en-Provence, salle de Conférences 

14h-16h : Ateliers EMI

·     Thomas Schnell – « Faire » de la radio

Présentation de flashes info puis mises en situation sous forme d’un scenario : « vous êtes le présentateur des flashes info de France Inter, avec devant vous une série de dépêches AFP. Vous devez composer en une heure un rappel des titres de trois minutes. Puis, individuellement, chaque participant passera “à l’antenne” pour présenter son flash dans les conditions du direct. Comme dans une vraie radio, un réalisateur se chargera d’installer le matériel et de lancer les jingles adéquats ».

Thomas Schnell, journaliste.

  • Nathalie Darieux-Sobolewski – Typologie de la désinfox


Cet atelier se propose de détecter et d’identifier les différents de types de désinfox et ainsi de mieux lutter contre la désinformation, notamment sur les médias sociaux, tout en apportant un dispositif pédagogique qui peut être mis en œuvre avec les élèves.

Nathalie Darieux-Sobolewski, professeure documentaliste, INSPÉ d’Aix-Marseille.

·    Isabelle Poulain – La ligne éditoriale d’un média : enjeux et conception

Créer un média, qu’il soit scolaire ou professionnel, ce n’est pas tout dire sur tout ! C’est avant tout faire des choix. Faire des choix pourquoi ? Faire des choix selon quels critères ?  Selon ce qu’on appelle la « ligne éditoriale » : c’est elle qui va donner son identité au média de votre établissement ou de votre classe ; c’est elle qui permet la diversité, la pluralité des médias ; c’est elle qui permet à chaque média de rencontrer son public cible. Ces choix réalisés chaque jour par les quotidiens d’information, les matinales radio ou les journaux télévisés, se font selon 9 critères indispensables, 9 questions à se poser aussi en équipe de rédacteurs en herbe avant de commencer à rédiger, à enregistrer ou à tourner le moindre sujet !

Isabelle Poulain, coordonnatrice territoriale politique documentaire et questions de société – Réseau Canopé – Provence-Alpes-Côte d’Azur

·     Émilie Couraud – Décrypter l’information 

Qu’est-ce qu’une information fiable et vérifiable ? Dans un contexte de surinformation où les faits ont parfois moins d’importance que les opinions, comment décrypter une fausse information ? Comment traduire l’information scientifique établie ? A l’inverse, comment traiter les informations dans un contexte d’incertitude où les stratégies de désinformation et les contre-vérités se multiplient ? Et, en quoi la science peut-elle jouer un rôle pour lutter contre les fausses informations ? Au cours de cet atelier, au travers d’échanges et de quiz, vous découvrirez les typologies d’informations et vous testerez vos capacités à reconnaître et différencier les informations fiables des autres informations. Enfin, nous vous proposerons de vous exercer à traduire des informations scientifiques en fonction du contexte et de votre public cible.
Émilie Couraud, doctorante en sciences de l’information et de la communication au sein de l’Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication (IMSIC) – AMU. Elle réalise une thèse intitulée « Faire et communiquer les sciences à l’ère de la post-vérité ». Elle est également intervenante en communication au sein de l’École de journalisme et de communication d’Aix-Marseille (EJCAM).

16h -16h30 : Restitution des ateliers et conclusion de la journée 

Inspé – site d’Aix-en-Provence, salle de Conférences 

–      Sophie Gebeil, maître de conférences à l’Inspé et au laboratoire TELEMME.

–      Véronique Augé, enseignante à l’Inspé, responsable du parcours Professeur Documentaliste au sein du master MEEF.

–      Fabrice Barth, enseignant à l’Inspé, chargé de mission sur le numérique pédagogique.



Citer ce billet
Sophie Gebeil (2023, 13 octobre). Éduquer aux médias d’actualité en contexte de défiance – 10 novembre 2023 – INSPé Aix-en-Provence 9h-16h30. Internet, Histoire, Mémoires. Consulté le 26 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r5jf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.