Gavotte-Peyret 2010, pourquoi un projet pédagogique sur un carnet de thèse ?

 

Gavotte-Peyret / Projet pédagique

 

Ce projet est le fruit d’un travail réalisé avec Margot Tiphaigne, ma collègue d’Histoire-Géographie dans le collège Marc Ferrandi où j’ai enseigné en tant que titulaire de 2008 à 2012. Il s’est déroulé, avec une vingtaine d’élèves de classe de quatrième, dans le cadre des Itinéraires De Découverte (IDD) en collaboration avec Saïd Djaafri et Djelloul Ouaret du Centre social de la Gavotte-Peyret[i]. L’objectif était de mener une réflexion sur la construction des grands-ensembles à partir de l’histoire de la Gavotte-Peyret, lieu de résidence d’une partie des élèves. Ce quartier est ainsi devenu, pendant plusieurs semaines, un objet d’étude permettant d’initier les élèves à la démarche historique. Ils ont ainsi eu recours à l’enquête orale pour recueillir la mémoire du quartier mais aussi à une étude du territoire sur le site. Ensuite, la documentation a été enrichie par des ouvrages du C.D.I et par des archives audiovisuelles disponibles sur la fresque chronologique de l’I.N.A. « Repères méditerranéens[ii] ». Enfin, les élèves ont élaboré un diaporama collectif afin de rassembler les informations sur l’histoire de la Gavotte-Peyret.

Ainsi, à travers un projet qui visait initialement à montrer aux élèves la richesse du passé d’un territoire stigmatisé, est née une réflexion sur la mémoire, l’histoire et Internet. Les mémoires étaient celles de Carole Hospital et de Said Djafri, deux habitants du quartier qui ont accepté de rencontrer les élèves. L’histoire s’est avérée être l’approche privilégiée pour appréhender les enjeux liés à la construction du quartier. Enfin le web s’est imposé à la fois comme une ressource (sources audiovisuelles et recherche documentaire) mais aussi comme un moyen de rendre compte du travail des élèves. Cette réflexion a été intégrée dans un Master II Recherche soutenu en 2010 et portant sur Le patrimoine audiovisuel en Méditerranée sous la direction de Maryline Crivello (Telemme, A.M.U.). Le projet Gavotte-Peyret 2010 a ainsi constitué pour ma part une première entrée dans l’étude des relations entre histoire, mémoires et immigration qui est aujourd’hui le sujet de ma thèse en cours sur Les mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français[iii].

Rappelons ici que cette proposition pédagogique n’a pas vocation à présenter une mise au point scientifique, et encore moins exhaustive, sur la construction des grands-ensembles de la Gavotte-Peyret. Si la majorité des fautes d’orthographe ont été corrigées, l’expression écrite n’a pas fait l’objet de modification afin de respecter la production des élèves.

Le scenario pédagogique du diaporama est présenté ci-dessous.

Bonne découverte et un grand bravo aux élèves : Mehdi, Leslie, Olivia, Yasmine, Alyssia, Mélanie, Floriane, Imène, Sabrina, Benjamin, Brenda, Cyril, Jubril, Ali, Syrine, Kassandra, Jamila, Marion et Anne-Cécile.

http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/fichiers/flash/sgebeil/Gavotte-Peyret.swf


[i] Le blog du centre social de la Gavotte-Peyret, <http://centresocialgp.blogspot.fr/>, consulté le 04/10/13.

[ii] Repères méditerranéens, Institut National de l’Audiovisuel, Région PACA, <http://fresques.ina.fr/reperes-mediterraneens/>, consulté le 04/10/2013

[iii] Dir. Maryline Crivello, Telemme, A.M.U.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.