Oumma.com et Oummatv.tv : depuis 1999, un « regard musulman sur l’actualité »

Le site Oumma.com est un journal en ligne fondé par Saïd Branine en 1999, journaliste de formation. Le projet s’inscrit dans la continuité de son activité éditoriale et médiatique. De 1994 à 1997, il a exercé comme journaliste politique au sein de la radio France-Maghreb[1] avant de se lancer dans l’édition imprimée musulmane. En 1997, il co-fonde, avec Michel Renard, la revue trimestrielle Islam de France, publiée aux éditions L’Harmattan jusqu’en 2000. Michel Renard est alors enseignant en histoire-géographie intervenant à l’université Paris VIII dans le cadre du séminaire « Histoire et présence de l’islam en France[2] » organisé avec Daniel Lefeuvre. A partir de 1999, Saïd Branine créé, dans le prolongement de la revue, le site Allahouakbar.com[3], ancêtre d’Oumma.com, lui-même inauguré en septembre 1999.

Le site est donc né dans un milieu intellectuel militant, rassemblant des étudiants, des universitaires et des journalistes, désireux de prendre part aux débats portant sur les relations qu’entretient la République avec l’islam. Partant du constat que les premiers concernés sont rarement entendus par les politiques et les médias « traditionnels », l’objectif est de déconstruire les préjugés sur les musulmans en proposant une réflexion cultuelle et spirituelle sur l’islam mais aussi une alternative à une lecture conflictuelle opposant les valeurs de la Républiques à celles des Musulmans de France. La présentation du site sur une version datant de 2000 précise que « le site est réalisé par un collectif indépendant, réunissant des musulmans (et même des amis des musulmans) ». Oumma.com entend traiter de l’actualité musulmane autrement, en œuvrant pour « la réduction des perceptions négatives du fait musulman en France ». Il est également un espace d’échanges sur la pratique religieuse mais aussi sur les débats politiques et sociétaux. Il s’agit d’une part de « tisser des liens entre l’intelligentsia musulmane, les responsables d’associations, les autorités publiques, les acteurs sociaux et le monde des médias ». D’autre part, le site donne la parole aux internautes à travers la possibilité de commenter les articles et la mise à disposition d’un forum pour les lecteurs.  Saïd Branine a ainsi perçu très tôt comment l’internet pouvait constituer une opportunité à saisir pour une parole minoritaire dans l’espace public, trouvant difficilement sa place dans les médias préexistants. Dès l’origine, Oumma.com propose une variété de services web, à l’image de Mejliss.com[4], qui se veut un « portail de la communauté musulmane francophone » et contient principalement des petites annonces. Il s’agit tout autant de constituer un espace de référence sur l’islam en France que de favoriser les échanges entre les membres de la « Oumma francophone connectée ». En effet, si les articles concernent en grande partie le contexte français, l’ambition du site se situe à l’échelle transnationale puisqu’elle cible l’ensemble des Musulmans francophones. Par ailleurs, Oumma.com est engagé, dès sa création, dans un soutien à la cause palestinienne et comprend ainsi de nombreux points de vue sur la situation israélienne.

            Sur une décennie, trois versions du site se succèdent (I : 1999-2001, II : 2001-2008, III : 2008-2014). Elles rendent compte de la diversification des contenus proposés et de l’évolution du statut des sites qui intègrent le l’entreprise Oumma Media créé en 2003. Cette SARL est spécialisée dans l’édition de contenu web est dirigée par Zouhair Amri (né en 1970). Son siège social se situe à Bagnolet en Seine-Saint-Denis. Ce changement de statut coïncide avec l’apparition de la webTV intégrée dans la deuxième version d’Oumma.com. Un an plus tard, le forum d’Oumma.com est clôturé puis transféré vers le portal Mejliss.fr suite à un rapport de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme[5], relayé par le journal Marianne, pointant la présence de propos antisémites en son sein. A partir de la troisième version du site en 2008, la webtv dispose de son propre nom de domaine distinct avec l’ouverture d’Oummatv.tv aux côtés d’Oumma.com. Trois ans plus tard Oumma Media inaugure Umma United, un « réseau social musulman trilingue » (français, anglais, espagnol). En une décennie, Oumma.com s’affirme comme le premier média en ligne musulman francophone, revendiquant en 2012 plus d’un million de visiteurs uniques (chiffre estimé à 450 000 visiteurs d’après le journal Slate[6]. Il constitue donc un poids lourd en la matière et se partage l’hégémonie avec le journal en ligne Saphirnews.com[7]. Ces deux acteurs symbolisent l’émergence d’une « sphère publique musulmane[8] » sur la toile française.

Oumma.com est archivé à la BNF tandis que OummaTV est archivé par l’INA.

[1] Alix FORIEL, « Religion et Internet : l’interview de Saïd Branine, directeur de oumma.com », Terrafemina.com, 12 mai 2001, http://www.terrafemina.com/culture/culture-web/articles/4208-religion-et-internet-linterview-de-said-branine-directeur-de-oummacom.html, consulté le 14 août 2015.

[2] LEFEUVRE Daniel et RENARD Michel, Séminaire « Histoire et présence de l’islam en France », Paris VIII Saint-Denis, Annonce sur Calenda, 04 octobre 2000, URL : http://calenda.org/185771, consulté le 10 août 2015.

[3] Le site www.allahouakbar.com a été archivé par Internet Archive en 2000 mais la consultation n’est pas accessible. En revanche, l’archive du site oumma.com donne accès à des contenus initialement présents sur le premier site.

[4] Mejliss.com, le portail du monde musulman, URL : www.mejliss.com, consulté le 14 août 2015.

[5] Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie: Année 20004, Documentation française, URL : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/054000193.pdf, consulté le 14 août 2015.

[6] Imane AROUET, Nadéra BOUAZZA et Jean-Laurent CASSELY, « Muslimosphère: les voix de l’islam de France sont sur Internet », 26 novembre 2012, Slate, URL : http://www.slate.fr/story/64955/muslimosphere-islam-de-france-internet, consulté le 14 août 2015.

[7] Saphirnews, quotidien musulman d’actualité, URL : , consulté le 14 août 2014.

[8] Peter G MANDAVILLE, Transnational Muslim politics: Reimagining the umma, Routledge, 2003.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *