Archives de catégorie : Agenda/Evènements

Généalogie, mobilisation et archivage des images – Rendez-vous de l’histoire, Blois, 14 octobre 2018


La leçon d’histoire de Fernand Braudel, Antenne 2, 14 janvier 1992, réalisation Martin Gélard, Inathèque. Programme.

Chaque année, les rencontres de Blois sont l’occasion de rencontres privilégiées avec des historiens qui exposent l’état de leurs réflexions, présentent leurs travaux et confrontent leurs points de vue dans le but de concourir au progrès de la recherche et de la connaissance historique. 

La table-ronde proposée sur le thème Généalogie, mobilisation et archivage des images en Méditerranée au XXème et XXIème siècles s’inscrit dans le cadre d’un programme collectif transversal au sein de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix-en-Provence), le Pôle image, son, pratiques du numérique en sciences humaines et sociales et de l’atelier « Visual Studies » de TELEMMe – Aix-Marseille Université – CNRS. Au cœur de débats médiatiques récurrents, le cadre méditerranéen est loin d’être escompté. Polymorphe, insaisissable, fuyant, il est traversé par des perceptions multiples. Appuyée sur les travaux d’un programme collectif, la table-ronde proposera un cadre de réflexion à différentes modalités d’appréhension visuelle de la Méditerranée depuis les images télévisées (série Méditerranée), les formes d’expressions mémorielles sur le Web, la production filmique des représentations de la ville ou du religieux jusqu’à l’archivage et la mobilisation des publics pour appréhender ces images et les utiliser.

La thématique de l’image et du son est identifiés comme données à des fins de recherches et comme objets d’investigation ou de représentation du réel. L’inflexion mise sur les études méditerranéennes correspond au rattachement institutionnel au sein de la MMSH.

Depuis sa création, en 1997, le Pôle image, son, pratiques du numérique en sciences humaines et sociales n’a cessé de faire travailler ensemble des chercheur.e.s, des enseignant.e.s., des étudiant.e.s et et des ingénieur.e.s de différentes disciplines pour proposer un cadre de réflexion sur ces questions. Ainsi, dès les années 2000 plusieurs projets ont proposé des pistes de réflexions sur la production scientifique à l’écran ; deux programmes européens, en collaboration avec l’Institut national de l’audiovisuel, (2009-2011) ont abouti à la mise en place d’un site proposant des séquences d’archives audiovisuelles du bassin méditerranéen ouvrant la voie au partage des mémoires audiovisuelles de la Méditerranée ; s’appuyant sur cette collaboration avec l’Ina, plusieurs programmes se sont développés comme sur la question du patrimoine visuel en collaboration avec des universités brésiliennes (PICS 2013-2017) et plus largement sur les Visual Studies (avec l’UMR TELEMMe depuis 2015).

La matinée proposée pour les journées de Blois sera l’occasion de témoigner de de ce programme pluridisciplinaire, en questionnant quelques facettes de la fabrication des images sur la Méditerranée qui influent sur les perceptions contemporaines de cet espace. 

Visionner l’affiche de la table ronde ici

Plus d’information sur le carnet du pôle Images Sons Pratiques du Numérique en SHS (MMSH).

Éléments pratiques : 11h-13h,IUT de Blois, 5 rue de la Chocolaterie 41000 Blois, salle 214. Programme complet des rencontres : ici.

Visual studies et Méditerranée – Regarder/Archiver la guerre : 8 octobre 2018, MMSH

Depuis 2016, le Pôle Images/sons, pratiques du numérique en SHS, l’UMR TELEMMe et Ina Méditerranée organisent un atelier professionnel sur le thème Visual studies et Méditerranée. Animé par des chercheurs et des professionnels de l’information impliqués sur les questions des Visual studies, rattaché à des pratiques de recherche autour des postes de consultation de l’Ina installés à la MMSH, cet atelier est une invitation à un dialogue entre historiens, anthropologues, politistes et professionnels du patrimoine, qui y trouveront, un éclairage inédit sur les sources des sciences humaines et sociales. 

En savoir plus et accéder au programme sur le carnet de la phonothèque de la MMSH : https://imageson.hypotheses.org/2811

Cette journée est cloturée par la projection du film de Stéphanie Latte-Abdallah (historienne/politiste, chercheure CNRS au CERI-SciencesPo, Paris) en sa présence.

Bande annonce de Innermapping  (S. LATTE) sur viméo

La démarche de video-elicitation à partir de fictions à l’épreuve de nouveaux thèmes et de nouvelles archives – MMSH, 28 juin 2018, Aix-en-Provence

Cette séance du séminaire est la dernière d’un cycle organisé dans le cadre du projet « FIFAS De la fiction faire science » porté par Pascal Césaro (PRISM) en collaboration avec Pierre Fournier (LAMES) et financé par la fondation A*Midex.

Ce séminaire mensuel (de janvier à juin 2018) a été conçu comme un espace collaboratif de recherche entre les sciences sociales, les arts et le monde professionnel des archives audiovisuelles et cinématographiques. Il repose sur la volonté partagée de chercheurs, d’artistes et de professionnels d’explorer et de questionner les possibilités induites par les technologies numériques en termes de renouvellement des méthodologies de la recherche impliquant l’usage d’archives. Il s’inscrit dans une volonté d’explicitation de nouvelles possibilités de recherche qui mobilisent des images de fiction au sein d’enquêtes ethnographiques. Il doit servir d’appui à la réalisation d’un documentaire interactif qui marquera le passage de l’analyse d’une opportunité de recherche développée depuis 2013 sur un objet particulier (ce que peut signifier venir travailler dans le nucléaire) à la formalisation d’une démarche déclinable sur d’autres objets : avec un souci épistémologique : enrichir les pratiques scientifiques face à des situations de parole difficile, articuler formulation des résultats et explicitation des conditions de la recherche, ouvrir de nouveaux domaines d’application et de nouvelles formes d’écriture et didactique : créer des ressources réutilisables par les chercheurs dans ces nouveaux domaines, avec le souci d’un partenariat avec les acteurs socio-économiques des mondes de l’image qui soit viable juridiquement et économiquement.

J’ai le plaisir de co-organiser cette séance aux côtés de Pascal Césaro et de Pierre Fournier dans le cadre de l’atelier transversal Visual studies et humanités numériques en Méditerranée de l’UMR TELEMMe.

Voir le programme ici

L’annonce sur le site de l’UMR TELMMe.

10 avril à Marseille, Les SHS étudient le numérique avec Frédéric Clavert et Valérie Schafer

Vous êtes sur Marseille le 10 avril 2018 et vous souhaitez savoir comment des historiens tels que Valérie Schafer et Frédéric Clavert prennent le Web et/ou ses archives comme objet d’étude historique, cette séance est pour vous !

Organisée par Pierre Livet à l’IMéRA en partenariat avec l’UMR TELEMMe (Atelier visual studies et Humanités numériques) cette séance s’inscrit dans le cadre du Cycle – Recherches numériques

La journée mettra l’accent sur le Web comme objet d’étude pour les historiens. Valérie Schafer interrogera la place du « numérique » dans l’histoire du numérique à partir de ses travaux sur le Web des années 1990 et sur les archives du Web. Frédéric Clavert proposera une intervention sur les traces de la mémoire collective de la Grande Guerre sur Twitter. Pour ma part, je reviendrai en fin de séance sur les mémoires de l’immigration maghrébine dans les archives du Web.

Seront également abordés les modes de recherches numériques grâce à l’intervention de Dana Martin qui présentera l’ouvrage qu’elle a co-dirigé avec Frédéric Clavert, Étienne Cavalié et Olivier Legendre intitulé « Expérimenter les humanités numériques. Des outils individuels aux projets collectifs« . Enfin, Sébastien Oliveau et Isabelle Blöss-Widmer reviendront sur le projet DemoMed.

Ce carnet se concentrant sur la dimension historique et mémorielle à l’ère numérique, j’ajoute ici quelques références récentes concernant les travaux, incontournables en la matière, de Frédéric Clavert et de Valérie Schafer :

Deux ouvrages récents publiés par Valérie Schafer :

  • Temps et temporalités du Web, Presses Universitaires de Nanterre, coll. Intelligence numérique, Nanterre, 2018
  • avec Alexandre SERRES, Histories of the Internet and the Web, Infoclio, Living Books about History, 2017
  • plus de publications sur la page personnelle de Valérie Schafer

Deux articles récents publiés par Frédéric Clavert et un ouvrage de référence pour les contemporanéistes :

  • « Temporalités du Centenaire de la Grande Guerre sur Twitter » in Valérie SCHAFER, Temps et temporalités du Web, Presses Universitaires de Nanterre, coll. Intelligence numérique, Nanterre, 2018
  • « Échos du centenaire de la Première Guerre mondiale sur Twitter ». Matériaux pour l’histoire de notre temps, 2017, no 1, p. 18-25.
  • CLAVERT, Frédéric et NOIRET, Serge. L’histoire contemporaine à l’ère numérique/Contemporary History in the Digital Age. PIE-Peter Lang SA, 2013.
  • Plus de références sur la page personnelle de Frédéric Clavert

Lieu : salle de la Maison Neuve, IMéRA, 2 place Leverrier, 13004 Marseille https://imera.univ-amu.fr/fr/contact

Entrée libre

Date : 10 avril

Horaires : 11h-18h

Programme :

  • La place du « numérique » dans l’histoire du numérique
    Valérie SCHAFER, historienne, C²DH, Université du Luxembourg
  • Les traces de mémoire collective de la Grande Guerre sur Twitter Frédéric CLAVERT, historien, C²DH, Université du Luxembourg
  • Expérimenter les humanités numériques
    Dana MARTIN, germaniste, laboratoire Communication et sociétés, Université Clermont Auvergne
  • Du dialogue disciplinaire à la transdisciplinarité : DemoMed et le numérique
    Isabelle BLÖSS-WIDMER, démographe, LAMES, AMU et Sébastien OLIVEAU, géographe, LAMES, AMU
  • Les archives du Web comme source pour une histoire des pratiques mémorielles dans les années 2000
    Sophie GEBEIL, historienne, TELEMMe, AMU

Voir l’affiche de la séance

Plus d’informations sur les Rencontres Sciences et Humanités de l’IMéRA coordonées par Pierre Livet : https://imera.hypotheses.org/le-programme-rencontres-sciences-et-humanites

 

 

 

 

DH Nord 2017 – (Dé)construire l’histoire numérique, 27-29 nov. Lille

DHNORD2017: (DÉ)CONSTRUIRE L’HISTOIRE NUMÉRIQUE | (DE)CONSTRUCTING DIGITAL HISTORY

Dhnord2017 est la quatrième édition de la conférence annuelle sur les humanités numériques organisée par la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MESHS). L’édition de cette année est coorganisée avec le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C2DH) de l’université du Luxembourg. Le thème est: « (Dé)construire l’histoire numérique ». La conférence aura lieu les 27-29 novembre 2017 à la MESHS, Lille.

J’aurai le plaisir d’intervenir lors de la session du 28 novembre après-midi, modérée par Serge Noiret  aux côté de Valérie Schafer, Alexandre Hocquet, Frédéric Wieber  :

L’histoire, les historiens et l’internet / History, Historians and the Internet 

Modération | Chair : Serge Noiret (Institut universitaire européen | European University Institute)

L’historien sur le fil de la toile : historiciser la fabrique mémorielle en ligne dans les années 2000 à partir des archives françaises du Web. Sophie Gebeil (U. Aix-Marseille)

A la recherche de « flame wars ». Alexandre HocquetFrédéric Wieber (U. Lorraine)

Archives du Web : transmets-moi si tu peux. Valérie Schafer (CNRS, Institut des sciences de la communication)

Lire la suite ici !

Compte Twitter de la conférence #dhnord2017