Archives par mot-clé : Méditerranée

10 avril à Marseille, Les SHS étudient le numérique avec Frédéric Clavert et Valérie Schafer

Vous êtes sur Marseille le 10 avril 2018 et vous souhaitez savoir comment des historiens tels que Valérie Schafer et Frédéric Clavert prennent le Web et/ou ses archives comme objet d’étude historique, cette séance est pour vous !

Organisée par Pierre Livet à l’IMéRA en partenariat avec l’UMR TELEMMe (Atelier visual studies et Humanités numériques) cette séance s’inscrit dans le cadre du Cycle – Recherches numériques

La journée mettra l’accent sur le Web comme objet d’étude pour les historiens. Valérie Schafer interrogera la place du « numérique » dans l’histoire du numérique à partir de ses travaux sur le Web des années 1990 et sur les archives du Web. Frédéric Clavert proposera une intervention sur les traces de la mémoire collective de la Grande Guerre sur Twitter. Pour ma part, je reviendrai en fin de séance sur les mémoires de l’immigration maghrébine dans les archives du Web.

Seront également abordés les modes de recherches numériques grâce à l’intervention de Dana Martin qui présentera l’ouvrage qu’elle a co-dirigé avec Frédéric Clavert, Étienne Cavalié et Olivier Legendre intitulé « Expérimenter les humanités numériques. Des outils individuels aux projets collectifs« . Enfin, Sébastien Oliveau et Isabelle Blöss-Widmer reviendront sur le projet DemoMed.

Ce carnet se concentrant sur la dimension historique et mémorielle à l’ère numérique, j’ajoute ici quelques références récentes concernant les travaux, incontournables en la matière, de Frédéric Clavert et de Valérie Schafer :

Deux ouvrages récents publiés par Valérie Schafer :

  • Temps et temporalités du Web, Presses Universitaires de Nanterre, coll. Intelligence numérique, Nanterre, 2018
  • avec Alexandre SERRES, Histories of the Internet and the Web, Infoclio, Living Books about History, 2017
  • plus de publications sur la page personnelle de Valérie Schafer

Deux articles récents publiés par Frédéric Clavert et un ouvrage de référence pour les contemporanéistes :

  • « Temporalités du Centenaire de la Grande Guerre sur Twitter » in Valérie SCHAFER, Temps et temporalités du Web, Presses Universitaires de Nanterre, coll. Intelligence numérique, Nanterre, 2018
  • « Échos du centenaire de la Première Guerre mondiale sur Twitter ». Matériaux pour l’histoire de notre temps, 2017, no 1, p. 18-25.
  • CLAVERT, Frédéric et NOIRET, Serge. L’histoire contemporaine à l’ère numérique/Contemporary History in the Digital Age. PIE-Peter Lang SA, 2013.
  • Plus de références sur la page personnelle de Frédéric Clavert

Lieu : salle de la Maison Neuve, IMéRA, 2 place Leverrier, 13004 Marseille https://imera.univ-amu.fr/fr/contact

Entrée libre

Date : 10 avril

Horaires : 11h-18h

Programme :

  • La place du « numérique » dans l’histoire du numérique
    Valérie SCHAFER, historienne, C²DH, Université du Luxembourg
  • Les traces de mémoire collective de la Grande Guerre sur Twitter Frédéric CLAVERT, historien, C²DH, Université du Luxembourg
  • Expérimenter les humanités numériques
    Dana MARTIN, germaniste, laboratoire Communication et sociétés, Université Clermont Auvergne
  • Du dialogue disciplinaire à la transdisciplinarité : DemoMed et le numérique
    Isabelle BLÖSS-WIDMER, démographe, LAMES, AMU et Sébastien OLIVEAU, géographe, LAMES, AMU
  • Les archives du Web comme source pour une histoire des pratiques mémorielles dans les années 2000
    Sophie GEBEIL, historienne, TELEMMe, AMU

Voir l’affiche de la séance

Plus d’informations sur les Rencontres Sciences et Humanités de l’IMéRA coordonées par Pierre Livet : https://imera.hypotheses.org/le-programme-rencontres-sciences-et-humanites

 

 

 

 

Visual Studies et Méditerranée – Découverte et inauguration de deux bornes de consultation multimédia (PCM) de l’INA, MMSH, Aix-en-Provence 27 juin 2016

La recherche en sciences humaines et sociales exploite les archives du dépôt légal de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) depuis plus de 30 ans et peut aujourd’hui s’appuyer sur des masses de données en croissance exponentielle. Avec l’accès aux deux postes de consultation multimédia (PCM) à la médiathèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, chercheurs, étudiants, enseignants et plus largement, tout curieux du domaine, peuvent aujourd’hui consulter ces archives de la radio, de la télévision, du cinéma et du web. Avec la participation de chercheurs et de professionnels du monde de l’audiovisuel, cette journée de découverte – ouverte à tou.te.s – offrira un large aperçu des usages des PCM et des possibles exploitations du dépôt légal de l’Ina dans la recherche en sciences humaines et sociales.

ANNONCE

Présentation

Un accès exceptionnel aux archives de l’Institut National de l’Audiovisuel (Ina) à la médiathèque de la MMSH

Les archives du dépôt légal de l’Ina dans la recherche en sciences humaines et sociales, inauguration de deux PCM

Le 27 juin 2016, à la médiathèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH – AMU/CNRS), seront officiellement inaugurés deux Postes de consultation multimédia (PCM) de l’Institut National de l’Audiovisuel (Ina) donnant ainsi accès à plus de 12 000 000 d’heures de documents radio et télévision, 1 000 000 d’heures enregistrées chaque année, 13 000 sites web média, 120 chaînes de radio et de télévision captées 24h/24 au titre du dépôt légal, 34 000 titres de cinéma.

La recherche en sciences humaines et sociales exploite les archives du dépôt légal de l’Ina depuis plus de 30 ans1 et peut aujourd’hui s’appuyer sur des masses de données en croissance exponentielle. Avec l’accès aux deux Postes de consultation multimédia (PCM) à la médiathèque de la MMSH, chercheurs, étudiants, enseignants et plus largement, tout curieux du domaine, peuvent aujourd’hui consulter ces archives de la radio, de la télévision, du cinéma et du web. Avec la participation de chercheurs et de professionnels du monde de l’audiovisuel, cette journée de découverte – ouverte à tou.te.s – offrira un large aperçu des usages des PCM et des possibles exploitations du dépôt légal de l’Ina dans la recherche en sciences humaines et sociales.

Lire la suite du programme sur http://calenda.org/367504

 

Le site du projet nirOniro : le rêve comme objet anthropologique et artistique

Dès 1997, Pierre Lévy dans son rapport au Conseil de l’Europe dans le cadre du projet « Nouvelles technologies : coopération culturelle et communication » et publié en 1997 sous le titre Cyberculture, rappelait l’intérêt pour le chercheur en SHS de travailler avec les artistes pour mieux appréhender les changements à l’œuvre avec l’essor du numérique et le développement de l’internet.

Promouvoir des interactions entre Arts et Sciences est précisément l’une des missions que s’est fixée l’IMéRA (Institut Méditerranéen de Recherches Avancées) fondé en 2007.  L’un des projets résidents s’intitule  » Rêver la Méditerranée – projet de recherche anthropologique et artistique sur les rêves dans les Quartiers Nord de Marseille ». Il est développé par Tuia Cherici, artiste, et Arianna Cecconi, anthropologue. Il s’inscrit dans le cadre du projet de recherche NirOniro. 

oniroscope

« NirOniro est une recherche expérimentale qui s’appuie sur les histoires, les souvenirs, les émotions, les imaginaires collectifs, les perceptions, les connaissances, les expériences et les pratiques liées aux rêves nocturnes.

Les rêves sont à la source-même d’une enquête qui dévoile les aspects culturels et esthétiques d’une communauté. Les concepts, outils et méthodologies proposés dans ce projet sont issus de la rencontre entre l’anthropologie et les arts visuels, respectivement les spécialités d’Arianna Cecconi et Tuia Cherici. Lisa Giraldino est la curatrice de ce projet. »

Ce projet donne naissance à une machine à rêve :  « L’ Oniroscope (la machine à rêves) crée une occasion d’échange entre des rêveurs de différentes provenances. Il s’agit, l’espace d’un moment, de partager avec d’autres cette « moitié de vie » que nous passons endormis. Lors de cette rencontre, les rêves ne seront pas interprétés, mais transformés, ils ne seront pas seulement racontés, mais aussi «pratiqués ». »

Le site nirOniro

Le site de Tuia Cherici

Digital Heritage à la MMSH (Aix-en-Provence)

One Stopover in Provence in Cezanne’s town : From the Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme to the Cours Mirabeau
Wednesday October 30th – Only by reservation, the places are limited!

Aix

2:00 pm Departure by bus from the MuCEM (Marseille) – Appointment on the J4 esplanade in front of the MuCEM.
2:30 Welcoming at the Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, the most famous place for researchers and students who want work on the Mediterranean Area. The interdisciplinarity in human sciences is its purpose.
3:00 – 4:3001  The Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme: A key player in the numeric commitment
General presentation of the structure
Brigitte MARIN, director of the Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (Unité Mixte de Recherche Temps, Espaces, Langage, Europe Méridionale-Méditerranée, Laboratoire d’excellence- Méditerranée)
http://www.mmsh.univ-aix.fr
The Mediterranean Audiovisual Memories, a hudge corpus of archives easily accessible to all
Maryline CRIVELLO (Unité Mixte de Recherche Temps, Espaces, Langage,Europe Méridionale-Méditerranée)
http://www.medmem.eu
Sound heritage recordings
Véronique GINOUVES (person in charge of sound archives)
http://phonotheque.mmsh.univ-aix.fr
 e-Médiathèque, a digital multilingual library
Hassan MOUKHLISSE, Abdelmajid ARRIF (persons in charge of the media library)
http://e-mediatheque.mmsh.univ-aix.fr
 CartoMundi, a scanned cartografic heritage enhancement
Jean-Luc ARNAUD (person in charge of the pole Espace, représentations et usages de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme)
http://www.cartomundi.fr
Break
4:45 – 6:00
02
03
04
Mini round table discussion conducted by Philippe JOCKEY
(Professor of Greek History and Civilization, Aix Marseille University, Centre Camille JULLIAN)

3-D recent experiences of modelling from exceptional discoveries
The Coenatio rotunda (circular dining room)of the Domus Aurea built by the Emperor Nero, discovered in Rome on the Palatine Hill in 2009
Françoise VILLEDIEU (CNRS, Centre Camille JULLIAN)
The Prôtis Project, experimental archaeology: the built and the launching of a life-size replica of a greek archaic ship
Patrice POMEY (CNRS, Ancient director of the Centre Camille JULLIAN, EmeritusProfessor) and Pierre POVEDA (Centre Camille JULLIAN)
Virtual 3-D restoration of the medieval built: The Ancient Abbey in Saint-Gilles-du-Gard
Andreas HARTMANN (Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranéen)
   Cocktail
 7:00  Departure by bus: Free time in AIX EN PROVENCE by night, stop at La Rotonde or comeback to MARSEILLE
11:00 Departure by bus to MARSEILLE from La Rotonde, city center

 

For further information and reservation, download the VISITE MMSH brochure, the flyer (PDF) or please contact : mmsh.digitalheritage2013@gmail.com

Retrouvez la page citée dans son contexte : http://www.digitalheritage2013.org/organized-visit-mmsh/

Le programme : DIGITAL-HERITAGE-3O-oct.-MMSH